Saint-Hyacinthe, 02 octobre 2019 — Après le portrait peu enviable de « La rivière aux horreurs », publié dans La Presse, samedi 21 septembre, l’heure est à la nuance…

Personne ne remet en doute les photos alarmantes prises le long du cours d’eau, toutefois est-il normal que le comité du bassin versant de la rivière Chibouet ait dû préciser sur Facebook qu’il se désolait que les efforts et les bons coups réalisés par les agricultrices et les agriculteurs de ce secteur soient systématiquement ignorés ? Bien sûr que non !

En effet, on oublie de faire mention des initiatives agroenvironnementales telles qu’une bande riveraine élargie qui sont encouragées et même rétribuées, et ce par des organismes qui collaborent avec l’UPA. Ces initiatives sont si populaires, que six nouveaux projets d’aménagements auront lieu sur cette rivière dans la prochaine année.

L’absence d’information alimente la peur et le mépris

Depuis plusieurs années, nous cherchons auprès des différents paliers de gouvernance, MRC et ministères, LE document qui caractérisera le cours d’eau pour enfin agir à partir du portrait réel de la bande riveraine, et non d’après un portrait axé sur la peur et le mépris que l’on pourrait avoir envers l’agriculture.

Jamais nous ne remettrons en doute l’urgence d’agir sur le dossier de la qualité de l’eau. Déjà, plusieurs initiatives existent et il est important de les mettre en valeur si nous voulons créer un effet boule de neige auprès des riverains, comme les producteurs et productrices agricoles. À ce titre, l’excellent travail des journalistes locaux et régionaux prend tout son sens : ils sont les seuls à s’intéresser véritablement à ce qui se passe en région !

Pour le reste, on parle d’une déplorable stratégie de marketing de la peur… Force est d’admettre qu’avec cet article, les médias nationaux frappent sur l’agriculture ; question de motiver les principaux concernés à poursuivre leurs efforts et d’inciter le consommateur à l’achat local, on repassera.

Mario Dupont                                                                      André Mousseau
Président du Syndicat de l’UPA                                       Président du Syndicat de l’UPA
des Maskoutains Nord-Est                                               Vallée maskoutaine

— 30 —

Source et information :
Joëlle Jetté
Coordonnatrice en communication
Fédération de l’UPA de la Montérégie
450 454-5115, poste 6227