Saint-Hyacinthe, 21 décembre 2018 — La Fédération de l’UPA de la Montérégie salue la décision de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, de relocaliser hors de la zone agricole la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, puisque la CPTAQ avait identifié, en mai dernier, six terrains disponibles pour du développement urbain.

« C’est une excellente nouvelle d’autant plus que le projet verra le jour comme prévu en 2027. Depuis le début, les agriculteurs dénoncent le choix fait par l’ancien gouvernement libéral de détruire délibérément le patrimoine agricole », soutient Christian St-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie.

L’agriculture représente seulement 2 % du territoire du Québec. En Montérégie, pas moins de 22 800 hectares ont été soustraits de la zone agricole au profit du développement urbain depuis 1978. En ce 40e anniversaire de la Loi sur la protection du territoire agricole, l’UPA de la Montérégie entrevoit positivement le signal envoyé par le nouveau gouvernement.

« Au rythme où vont les choses, c’est clair que le développement chaotique des municipalités fragilise le garde-manger des générations futures. Les meilleures terres, celles qui présentent la plus grande valeur agronomique, sont ici, elles sont rares et non renouvelables, il faut les protéger », précise monsieur St-Jacques.

Dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, l’agriculture demeure un secteur économique prospère. Près de 450 entreprises agricoles génèrent annuellement des revenus de plus de 125 millions de dollars.

La CMM à la défense du territoire agricole

Lors de la 3e édition de l’Agora Métropolitaine qui se déroulait en octobre 2018, les municipalités de la CMM ont aussi réitéré leur engagement à vouloir conserver intégralement la zone agricole métropolitaine afin de freiner l’étalement urbain et lutter contre les changements climatiques.

«  Je tiens à souligner le travail rigoureux de la CMM dans le dossier du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, ainsi que la détermination de monsieur Jérôme Normand, président de la commission d’aménagement de la CMM, à lutter contre l’étalement urbain. C’est encourageant de voir un élu de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville comprendre les enjeux liés à l’agriculture et devenir un allier du secteur agricole », a ajouté le président de l’UPA de la Montérégie.

D’autres menaces pour l’agriculture

Rappelons que plusieurs grands projets menacent actuellement le territoire agricole de la Montérégie. L’expansion du Port de Montréal à Contrecœur et le développement d’un pôle logistique par la Ville inquiète les agriculteurs du secteur.  Dans ce dossier, plus de 1000 ha sont disponibles en zone industrielle, malheureusement la Ville de Contrecœur convoite tout de même les terres agricoles d’entreprises familiales en raison de leur faible coût. Un dossier d’expropriation est actuellement judiciarisé, la décision de la cour doit être rendue dans les prochains mois.

— 30 —

Source et information :
Joëlle Jetté
Coordonnatrice en communications
Fédération de l’UPA de la Montérégie
450 774-9154, poste 6227