Saint-Hyacinthe, 26 octobre 2020 — Le nouveau Plan d’agriculture durable (PAD) lancé par le ministre de l’Agriculture André Lamontagne est accueilli favorablement par les agricultrices et les agriculteurs de la Montérégie qui souhaitent voir leurs efforts en matière d’agroenvironnement être reconnus, soutenus et récompensés.

« Depuis maintenant plus de 15 ans, l’UPA de la Montérégie œuvre directement et concrètement à l’amélioration de la qualité de l’environnement et de la santé humaine en positionnant les entreprises agricoles de la région au cœur du développement de l’agriculture durable. Nous sommes ravis que le gouvernement du Québec emboîte le pas dans la bonne direction. Nous avons hâte de découvrir les détails du Plan et nous voulons contribuer directement à son déploiement », souligne Jérémie Letellier, président de l’UPA de la Montérégie.

L’UPA de la Montérégie se distingue par sa proactivité en matière d’agriculture durable. En effet, elle est la  seule organisation au Québec à avoir développé un programme novateur de rétribution dont l’objectif est d’encourager la protection de l’environnement en milieu agricole. Le programme ALUS Montérégie a suscité la mise en place d’aménagements durables sur les terres agricoles tels que :

  • L’aménagement de bandes riveraines élargies composées d’arbres, d’arbustes et de plantes propices aux pollinisateurs;
  • La plantation de haies brise-vent et de haies arbustives;
  • Le reboisement des zones en friche;
  • La création de prés fleuris;
  • La revitalisation d’étangs grâce à des aménagements fauniques.

« L’efficacité de la rétribution financière est incontestable : c’est une approche positive et motivante qui récompense les initiatives agroenvironnementales accomplies par nos fermes familiales. En cinq ans, le programme ALUS Montérégie a contribué à améliorer l’environnement en réalisant de multiples aménagements durables dans plus d’une vingtaine de municipalités en Montérégie», explique monsieur Letellier.

Une équipe de professionnels en agroenvironnement est actuellement embauchée par l’UPA de la Montérégie pour coordonner les projets en agroenvironnement et plus spécifiquement le programme de rétribution financière ALUS Montérégie. Ses actions sont appuyées par un comité composé de producteurs, d’intervenants en milieu agricole et d’organismes environnementaux. L’objectif est d’agir concrètement pour :

  • Absorber les polluants dans l’air et réduire les odeurs;
  • Réduire les pesticides, les nutriments et les sédiments dans l’eau;
  • Maintenir la biodiversité en milieu agricole en harmonisant la cohabitation entre l’agriculture et la faune.

« Les agricultrices et les agriculteurs partagent les préoccupations environnementales de leurs concitoyens et demandent depuis longtemps un plan d’action durable pour continuer d’améliorer leurs pratiques et faire des gains environnementaux », conclut le président de l’UPA de la Montérégie.

— 30 —

Source et information :
Joëlle Jetté
Coordonnatrice en communications
Fédération de l’UPA de la Montérégie
514-233-2606