Plus de 14 000 arbustes plantés pour revégétaliser les bandes riveraines en Montérégie

Montérégie, 11 mars 2022 — La Fédération de l’UPA Montérégie est fière d’avoir contribué à l’amélioration de l’eau grâce à la mise sur pied du projet « Opération eau douce dans les cours d’eau agricoles de la Montérégie » réalisé en partenariat avec les productrices et producteurs agricoles et trois MRC de la Montérégie.

La fédération a bénéficié d’un financement de plus de 80 000 $ sur 2 ans (2020-2022) d’Environnement et Changement climatique Canada pour la concrétisation de ce projet. L’objectif visait à végétaliser les bandes riveraines en milieu agricole après des travaux d’entretien des cours d’eau réalisés par trois MRC. La végétalisation des bandes riveraines aide à réduire le transport de pesticides, des engrais et de sédiments vers les cours d’eau.

« Je suis fier de constater les impacts positifs du projet Opération eau douce dans les cours d’eau agricoles de la Montérégie sur la qualité de nos cours d’eau. Je tiens à souligner l’implication des MRC participantes et me réjouit de voir l’enthousiasme des productrices et producteurs. Les bienfaits environnementaux continueront de se faire ressentir encore sur plusieurs années. » souligne Jérémie Letellier, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

 

« Grâce à Opération eau douce dans les cours d’eau agricoles de la Montérégie, les travaux d’entretien réalisés dans quatre cours d’eau sur notre territoire ont pu être bonifiés. En effet, ce projet a permis l’aménagement de bandes arbustives sur plusieurs kilomètres qui assureront la pérennité de nos travaux. Ce genre d’initiative, à laquelle les partenaires du milieu et les producteurs adhèrent avec enthousiasme, est une excellente vitrine en termes d’innovation. » mentionne Sylvain Dupuis, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel.

 

Les principaux résultats du projet :

  • 10 fermes participantes
  • 3 MRC impliquées : Vallée-du-Richelieu, Haut-Richelieu et Pierre De-Saurel
  • 6 cours d’eau restaurés (plus de 4 hectares d’habitats) : le cours d’eau Ste-Cécile Arthur, le ruisseau des Prairies, la Décharge des Prairies et la Branche 6 de la Troisième rivière Pot au Beurre (MRC Pierre-De Saurel) ; le ruisseau Rouillé (MRC Haut-Richelieu), et la Branche 3 du cours d’eau Petite Décharge Noire (MRC Vallée-du-Richelieu)
  • La plantation de plus de 14 000 arbustes indigènes sur 7 km de berge ou sur le replat du talus
  • Près de 5 km de bandes riveraines élargies de type herbacé en faveur des pollinisateurs (près de 3 hectares)
  • Une journée de transfert de connaissance et visite à la ferme des aménagements
  • La réalisation d’un dépliant destiné à orienter les producteurs et productrices agricoles sur les pratiques durables à adopter à la suite d’un entretien de cours d’eau par les MRC

 

— 30 —

Source et information :
Vanessa Marceau-Gozsy
Conseillère aux communications
Fédération de l’UPA de la Montérégie
450 774-9154, poste 5231