Montérégie, 21 avril 2020 — La Fédération de l’UPA de la Montérégie est fière d’annoncer l’obtention d’un financement majeur de Pêches et Océans Canada qui permettra de poursuivre ses actions agroenvironnementales sur le territoire du bassin versant de la rivière des Hurons.

Une aide financière de 707 000 $ sur 4 ans (2019-2023) sera octroyée par le Pêches et Océans Canada par l’entremise du Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril. Également, une section du territoire du bassin de la rivière des Hurons, le bassin du ruisseau à l’Ours, comptera sur un financement de 195 100 $ sur 2 ans (2019-2021) via le Programme de l’intendance de l’habitat pour les espèces aquatiques en péril.

D’autres partenaires financiers sont indispensables à la réalisation du projet par bassin versant de la rivière des Hurons. Mentionnons l’octroi d’une aide financière de 71 000 $ sur 3 ans (2019-2022) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du Plan d’action de l’approche régionale.

Au total, le projet par bassin versant de la rivière des Hurons pourra compter sur plus de 973 000 $ étalé sur les 4 prochaines années afin de mettre en place des pratiques agroenvironnementales.

En quoi consiste le projet par bassin versant de la rivière des Hurons ?

Le projet consiste à encourager l’adoption de pratiques agroenvironnementales par les producteurs du bassin afin d’améliorer la qualité de l’eau et l’habitat aquatique de 5 espèces de poissons en péril présentes dans les rivières Richelieu et Hurons. Ces pratiques visent à réduire le ruissellement de polluants agricoles (sédiments et pesticides) vers les cours d’eau par :

  • l’adoption de cultures de couverture dans la régie de rotation;
  • la bonne gestion des eaux de pluie grâce à la réalisation d’ouvrages hydroagricoles;
  • la revégétalisation des bandes riveraines et stabilisation de berges fortement érodées.

D’autres activités du projet ciblent l’acquisition de connaissances sur l’hydromorphologie du bassin versant et le partage et le transfert de connaissances pour faciliter l’adoption et l’amélioration de pratiques agricoles par les producteurs du bassin.

« La Fédération de l’UPA de la Montérégie tient à remercier grandement tous les partenaires financiers de ce projet qui nous permettent, depuis 2009, de contribuer au rétablissement d’espèces de poisson en péril par la réalisation d’activités concrètes à la ferme qui visent l’amélioration de la qualité de l’eau de la rivière des Hurons. » mentionne Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

 

Des réalisations concrètes et partenariats

En 2019, ce projet a contribué au rétablissement des espèces de poisson en péril de la rivière Richelieu par le reboisement d’arbres et d’arbustes indigènes sur environ 2 ha de zones agricoles en friche en bordure de la rivière des Hurons. Cet aménagement a été possible grâce à une aide financière de 10 000 $ du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Le projet de la rivière des Hurons est basé sur le travail de concertation de la Fédération avec les producteurs, les Clubs conseil en agroenvironnement, municipalités, MRC, organisme de bassin versant, chercheurs et organismes environnementaux de ce bassin versant.

Le projet bénéficie également du soutien financier du programme ALUS Montérégie, lequel permet de rétribuer monétairement les producteurs agricoles pour les biens et services écologiques rendus à travers les bonnes pratiques agroenvironnementales à la ferme.

Si vous êtes un producteur agricole du bassin versant de la rivière des Hurons et que vous désirez participer aux différentes activités en cours, contactez César Largaespada, coordonnateur du projet, au 450 774-9154, poste 5219.

 

 

— 30 —

Source et information :
Caroline Deschamps
Conseillère en communication
Fédération de l’UPA de la Montérégie
450 774-9154, poste 5227